L'hiver au chai

Un vignoble offre la possibilité de tester sans cesse de nouvelles méthodes , surtout lorsqu’on est un jeune domaine. 

Dans un vignoble on fait trois métiers :  

 

  • Produire de magnifiques raisins

  • Les transformer en vin

  • Elever ces vins.

 

Je vais vous parler aujourd’hui de ce troisième métier et plus particulièrement de notre Chardonnay.

 

Notre Chardonnay 2018 a terminé sa fermentation malolactique le 23 décembre.

Avant cela, nous avions placé 10 litres sur les lies de 2017 et sans surprise, ce vin a terminé sa malolactique bien avant la cuve. 

Le 26 décembre nous mettions une partie en fût de deuxième année. Un mois plus tard, nous pouvons voir les différences.

Le vin en cuve est superbe. Une acidité parfaite, juste assez pour désaltérer et rapidement laisser la place à la rondeur avec une palette aromatique très large alors que ce vin est encore un bébé ; imaginez qu’il y a quatre mois les raisins étaient toujours sur les vignes !

La tourie de 10 litres sur lies de 2017 a les épaules beaucoup plus larges et un gras plus marqué.

Enfin, les 57 litres en fût s’arrondissent et évoluent on ne peut mieux.

 

Il y a les adeptes de la pureté, rejetant d’office les vins passés en barrique. Il y a les amoureux des vins élevés en fût de chêne qui tapissent le palais et vous transportent, voire vous envoutent…

 

Face à ces trois vins, quelles seront les réactions ? Je ne voudrais pas devoir faire un choix. Ils ont chacun leurs qualités et leur personnalité.

 

Quand le moment de les mettre en bouteille sera venu, allons-nous assembler le vin de cuve et le vin en fût ? Allons-nous placer le vin de cuve également en fût ? Ce sont les prochaines dégustations qui nous guideront ainsi que les avis que les visiteurs nous donneront…

À vous la parole lors de votre prochaine visite 😊

 Jean Galler Septem Triones - Rue des Anglais, 30C - B-4051 Chaudfontaine  - info@septemtriones.be

© 2020 Jean Galler, All Rights Reserved - Confidentialité

  • Black Facebook Icon