2018, une année d’exception

 

 

Un printemps très doux sans une seule nuit de gel…

Des températures au delà des normes saisonnières d’avril à fin juillet (20% de plus qu’une année normale)… et des mois d’août et septembre extrêmement ensoleillés… vous vous doutez que dans de telles conditions le vignoble a bien profité.

 

Le peu de pluie a permis à la végétation de rester parfaitement saine jusqu’à ce jour.  Après la moindre averse, même quelques gouttes, nous poudrons directement de la bentonite (argile en poudre) afin de sécher les raisins et éviter ainsi maladies et pourritures. Cette année nous l’avons fait moins de dix fois ! Les raisins étaient sains et avaient un degré de maturité exceptionnel.

Autre grande satisfaction de 2018, pour la première fois nous aurons une cuvée de Romorantin (ce cépage qu’on ne retrouve que sur la toute petite appellation de Cour-Cheverny), une cuvée de Mondeuse (Savoie) et une de Savagnin (Jura).

Et que dire de nos Syrah, Cabernet Sauvignon, Merlot, Pinot Noir ou Chardonnay qui ont atteint un degré de maturité parfait.

En un mot, une saison de rêve pour un vigneron !

Encore fallait-il transformer ces raisins en vin d’une qualité tout aussi exceptionnelle...

 

Nous avons vendangé en trois fois (22/09, 28/09 et 20/10). Nous n'avions jamais commencé si tôt puisque jusqu’à présent les vendanges démarraient après le 20 octobre.

 

Nous avons pu observer des différences entre nos deux parcelles (les Loups et les Moutons):  Syrah des Loups vendangées le 22/09 et Syrah des Moutons le 20/10. Un mois de différence pour un même cépage sur des parcelles distantes de 80 mètres !

Aujourd’hui, les derniers raisins vendangés terminent leur fermentation alcoolique. Les "blup blup" du co2 sortant du barboteur animent le cuvier tandis que les premiers raisins vendangés terminent leur fermentation malolactique. Dans quelques jours certains vins pourront déjà passer en fût, cette étape d’élevage dont nous avons été privés en 2016 et 2017 par manque de volume.

 

Pendant ce temps au vignoble le travail continue, les filets ont été retirés et rangés. Nous avons commencé à étendre le compost au pied des vignes. Et nous talutons chaque pied afin de les protéger du gel hivernal.

 

Les groupes qui ont visité le vignoble ces dernières semaines ont eu l’occasion de déguster les jus en fermentation, les vins en élevage et bien entendu des vins de 2017. Trois stades avec une constante : 

le plaisir de retrouver dans le verre l’obstination de transformer le potentiel de notre terroir en émotion.

 

 Jean Galler Septem Triones - Rue des Anglais, 30C - B-4051 Chaudfontaine  - contact@septemtriones.be

© 2020 Jean Galler, All Rights Reserved - Confidentialité

  • Black Facebook Icon